Parti pour l’été

Et oui! moi aussi j’ai besoin de vacances. Je ne pense pas écrire de nouveau billet avant septembre. À ce moment, je lancerai officiellement mon blogue dans la blogosphère du Québec.

En attendant, je ne reste pas inactif : Lire la suite

La gratuité

Faut bien le dire, la grande majorité des manifestations ont de moins en moins à voir avec la hausse des frais de scolarité.Quitte à me faire des ennemis, je suis fermement contre cette hausse. Le principe de l’utilisateur/payeur soutenu par le gouvernement ne tient pas la route, les étudiants ne sont pas des travailleurs à temps plein ou des gosses de riches. Lire la suite

Les autres leaders

Ce que je voulais écrire sur les leaders étudiants a pris plus de place que je ne le prévoyais. Voici donc ce que j’ai dit dans mon billet précédent au sujet de Gabriel Nadeau Dubois : «Depuis le début qu’il m’impressionne ce gars-là. Au départ : sa maîtrise de la langue, sa connaissance des dossiers, l’articulation de son discours, sa facilité à prendre la parole, sa répartie aisée (j’irais jusqu’à dire confortable), tout ça me plaisait et me surprenait infiniment de la part d’un jeune étudiant. Le même paragraphe pourrait se trouver en dessous de chacun des 4 leaders, je vous épargnerai ces répétitions, elle sont valables pour les 4.» Lire la suite

Gabriel Nadeau Dubois est-il un démon?

Ça fait longtemps que je voulais parler de lui, je devrais plutôt dire d’eux. Je profite de l’accalmie qui semble se dessiner dans la lutte étudiante pour le faire. Accalmie dont tout le monde a besoin, même les étudiants. Et nous en profiterons tous, les marchands du centre-ville et les promoteurs festivaliers au tout premier rang. Lire la suite

Les journalistes souffrent d’Alzeimer

«Du jamais vu au Québec»

«On a jamais vu ça avant au Canada»

«C’est une première à Montréal»

Et ça continue comme ça au fil des manifestations diurnes ou nocturnes. On parle souvent aussi de la violence, nouvelle au Québec. On entend toutes sortes de déclarations, venant de soi-disant experts. J’ai entendu un ex-policier à tête blanche, commentateur à une station de tv dire qu’il n’avait jamais vu ça de toute sa carrière. Sa carrière a du être très courte parce que je me souviens, moi, de bien d’autres interventions. Lire la suite

Pour un suicide infaillible

J’aurais du ajouter le mot politique entre suicide et infaillible mais ça aurait rendu mon titre moins spectaculaire et mon frère pourrait vous confirmer que j’aime le spectaculaire.

Je sais maintenant ce que Jean Charest prévoit pour sa retraite, il va écrire un livre qui aura pour titre quelque chose comme le mien ou encore : «Comment réussir son suicide collectif». Lire la suite

Faut casser les casseurs 2

Prière de lire d’abord la partie 1 de ce billet.

Je ne comprends pas, mais alors absolument pas. Comment les casseurs peuvent-ils agir aussi impunément aujourd’hui. À mon époque « casseur » (voir : Faut casser les casseurs 1) il était relativement facile de passer inaperçu. Mais aujourd’hui, avec les téléphones intelligents, et même ceux qui le sont moins, tout le monde a une caméra à portée de main. Photos ou vidéos, jamais je ne croirai que personne ne les voit faire. Lors de la manif contre la brutalité policière, celle qui laisse défiler une bande de brutes stupides dans les rues de la métropole chaque année, on les voyait, du haut de l’hélicoptère TVA, s’agglutiner à l’abri de nombreux parapluies pour changer de vêtements et se transformer en brutes épaisses vêtues de noir et masquées. Lire la suite

Faut casser les casseurs 1

Je dois débuter par un aveu : j’ai été un casseur. J’avais 20 ans, idéaliste, syndicaliste….Ce n’est certainement pas la chose dont je suis le plus fier dans ma vie. C’était la crise d’octobre, j’étais dans les Chevaliers de l’Indépendance, groupe dirigé par André Maheux ou Mathieu, j’ai oublié. On se tenait au club de boxe de Reggie Chartrand, on voulait l’indépendance, on cassait des vitrines, on renversait des boîtes à malle et des poubelles. Rien de comparable au métro de jeudi matin dernier, mais tout de même. Dans les manifs, on brochait pas nos pancartes sur des petits bâtons, on utilisait des 2 par 4 et on ne sortait jamais sans nos casques de construction, on voulait casser du policier! Lire la suite

Lyne Beauchamp va-t-elle fermer sa grande g……

Je n’en reviens tout simplement pas. Ça brasse à Victo pendant que les étudiants négocient à Québec. (En passant jetez un oeil sur mon dernier billet «Time to go back to school», on a fait très exactement ce que je suggérais de faire.) Après 22 heures, contre toute attente, on arrive à une entente qui semble avoir de l’allure, elle doit être soumise aux assemblées mais l’espoir est permis. L’encre n’était même pas sèche sur le papier que notre chère ministre de l’éducation vient souffler sur la flamme vacillante. Lire la suite

Time to go back to school

J’ai énoncé ma position dans un billet précédent : je suis pour la gratuité scolaire jusqu’à la fin du premier cycle universitaire (baccalauréat). Mais que cette gratuité soit conditionnelle à l’effort fourni. Remarquez que je ne parle pas ici de succès, mais bien d’efforts. Lire la suite

Beauchamp n’a pas de classe

Je le savais. Je le savais tellement que j’ai été tenté de l’écrire dès vendredi quand on a entendu parler de la fameuse négociation entre les étudiants et la ministre. Je savais que ça ne durerait pas. Les égos ne sont pas réconciliables. La ministre et les étudiants ne pouvaient pas s’entendre. Ce que je ne savais pas par contre, c’est combien la ministre était à ce point immature et capable d’une telle mesquinerie. Lire la suite

Étudiants en perte de vitesse

Ben oui. Le dernier sondage donnait Charest gagnant, quelque chose comme 53% à 38%. 75% des contribuables se sont prononcés contre le fait de payer plus d’impôts pour soutenir la cause étudiante. La sympathie pour les étudiants est en sérieuse perte de vitesse. Il va falloir que quelque chose se passe. Avez-vous une petite idée de ce que cette grève pourrait coûter? Les heures de productivité perdues dans les bouchons de circulation endémiques! Le nettoyage et les réparations suite au vandalisme (voir dernier paragraphe)! Lire la suite

Nos jeunes peuvent être géniaux

Bravo aux étudiants pour leur pacifisme et leur intelligence. Des dizaines de milliers de personnes dans les rues de Montréal, fallait le faire. Et dans l’ordre et le respect en plus!!! Bravo et encore bravo. Mes salutations bien profondes à votre ingéniosité et votre imagination dans les nombreuses démonstrations de votre ras le bol. Votre dernière stratégie de faire du porte à porte dans les comtés libéraux, très innovateur, deux fois Bravo!!! Lire la suite