La méritocratie plutôt que la démocratie

J’en conviens, le terme n’est pas de moi. Il est de Aldo, fondateur des boutiques de chaussures Aldo, qui qualifie ainsi son entreprise. Si tu veux un poste, de l’avancement, un meilleur salaire, et bien mérite-le! Il parlait de sa famille qui occupe les principaux postes de sa compagnie. Mais je suis presque certain que cette « méritocratie » s’étend à l’ensemble de son entreprise. Et si on adoptait ce principe? Si on choisissait de vivre en méritocratie plutôt qu’en démocratie? Pensez-y un peu! Suivez-vous la commission Charbonneau? Comprenez-vous ce que Lino Zambito nous dit? Ça éclabousse partout!!!! Je propose qu’on écrive maintenant ainsi le mot « démocrassie »!!!

Imaginez une société où tout ne s’obtiendrait que par le mérite :

À l’école, au cégep, à l’université

Tout est gratuit pour qui le mérite et on passe au niveau suivant en le méritant par des efforts réels. Ça me fait ..ier de voir la note de passage d’un examen à 50%. Iriez-vous vous faire traiter par un médecin qui ne maîtrise que la moitié de son art? Prendriez-vous l’avion avec un pilote qui sait comment décoller mais n’a aucune idée des manœuvres d’atterrissage? (À moins que ce ne soit un terroriste, auquel cas la règle du 50% ne s’applique pas, c’est volontaire.)

Au travail

Tu veux une promotion? Mérite-la. Comment? D’abord et avant tout en faisant preuve de compétence dans le poste que tu occupes. En démontrant du leadership, de la compréhension et de l’empathie. Ça me fait également ..ier de voir des incapables occuper des postes pour lesquels ils ne sont pas compétents juste parce qu’ils ont de l’ancienneté. Tu veux une augmentation? Sois diligent et dévoué à ton travail, ponctuel et disponible. Toute peine mérite salaire! Les enseignants aussi seraient soumis à la méritocratie, comme les étudiants. Si les profs évaluent leurs élèves, pourquoi les élèves n’évalueraient-ils pas leurs profs?

Au gouvernement

Il serait trop difficile de se débarrasser des partis politiques, mais une fois ceux-ci élus, pourquoi s’embarrasser de notions telles que le sexe, la situation géographique, la popularité, la couleur ou la langue d’un député pour le nommer ministre? Ça me fait ..ier aussi d’entendre les pédants de la démocratie et/ou du féminisme casser du sucre sur le dos de Pauline parce que son cabinet n’est pas équilibré, il y a plus d’hommes que de femmes…….Pis après! Peut-être qu’elle s’est plutôt fiée aux compétences de chacun, et Dieu sait que le choix était plutôt restreint. Et cette chicane sur les représentations ministérielles de chaque région? Compétence, ça devrait être le seul critère dans le choix des ministres. Ces derniers agissent dans l’intérêt de l’ensemble du Québec. En tous cas ils le devraient!

dinosaure@radoteur.ca

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>