SAQ = monopople d’état qui tue

Bon! Peut-être pas destructeur, mais certainement pas constructeur. On autorise les épiceries et les dépanneurs à vendre du vin. On leur impose cependant une série de normes absolument débiles. Quelques unes : pas de cépage sur l’étiquette, pas d’année de production, pas de AOP ou de AOC, et pas d’un tas d’autres choses, juste le pays d’origine. Le consommateur sait qu’il boit un vin du Chili, rouge ou blanc, produit par «XXXX» et dont l’étiquette manque souvent et nettement de bon goût. On exclut ainsi les connaisseurs et les oblige à passer par la régie. À cause de ça, la qualité n’est pas là et personne n’oserait en offrir une bouteille ou servir un « vin de dépanneur ». Lire la suite

Bilan du printemps érable

Insurrection!!! Ben oui, j’ai entendu le terme. Je pense cependant que c’était une télé américaine. Faible excuse, pauvre recherche journalistique. Il s’est passé plusieurs événements autour de la crise et j’en fais le bilan, mais d’autres choses extérieures se sont passées : Turcotte, Delisle, Charbonneau, Khadir, Magnotta etc. Lire la suite

Le Grand Prix : Un vrai bordel

La fin de semaine du Grand Prix du Canada à Montréal aura été haute en événements. Les agissements de la police comme celle des manifestants (et la précision « manifestants » n’est pas de trop), méritent des commentaires. Je ne suis vraiment pas certain, en fait je suis sûr du contraire, que les associations étudiantes : CLASSE, FEQ, ou FEUQ soient à l’origine de ces actions. Lire la suite

La gratuité

Faut bien le dire, la grande majorité des manifestations ont de moins en moins à voir avec la hausse des frais de scolarité.Quitte à me faire des ennemis, je suis fermement contre cette hausse. Le principe de l’utilisateur/payeur soutenu par le gouvernement ne tient pas la route, les étudiants ne sont pas des travailleurs à temps plein ou des gosses de riches. Lire la suite

Les autres leaders

Ce que je voulais écrire sur les leaders étudiants a pris plus de place que je ne le prévoyais. Voici donc ce que j’ai dit dans mon billet précédent au sujet de Gabriel Nadeau Dubois : «Depuis le début qu’il m’impressionne ce gars-là. Au départ : sa maîtrise de la langue, sa connaissance des dossiers, l’articulation de son discours, sa facilité à prendre la parole, sa répartie aisée (j’irais jusqu’à dire confortable), tout ça me plaisait et me surprenait infiniment de la part d’un jeune étudiant. Le même paragraphe pourrait se trouver en dessous de chacun des 4 leaders, je vous épargnerai ces répétitions, elle sont valables pour les 4.» Lire la suite

Gabriel Nadeau Dubois est-il un démon?

Ça fait longtemps que je voulais parler de lui, je devrais plutôt dire d’eux. Je profite de l’accalmie qui semble se dessiner dans la lutte étudiante pour le faire. Accalmie dont tout le monde a besoin, même les étudiants. Et nous en profiterons tous, les marchands du centre-ville et les promoteurs festivaliers au tout premier rang. Lire la suite