Faut casser les casseurs 2

Prière de lire d’abord la partie 1 de ce billet.

Je ne comprends pas, mais alors absolument pas. Comment les casseurs peuvent-ils agir aussi impunément aujourd’hui. À mon époque « casseur » (voir : Faut casser les casseurs 1) il était relativement facile de passer inaperçu. Mais aujourd’hui, avec les téléphones intelligents, et même ceux qui le sont moins, tout le monde a une caméra à portée de main. Photos ou vidéos, jamais je ne croirai que personne ne les voit faire. Lors de la manif contre la brutalité policière, celle qui laisse défiler une bande de brutes stupides dans les rues de la métropole chaque année, on les voyait, du haut de l’hélicoptère TVA, s’agglutiner à l’abri de nombreux parapluies pour changer de vêtements et se transformer en brutes épaisses vêtues de noir et masquées. Lire la suite